Libellés

Joseph-Louis Guérin, Séminariste, Zouave Pontifical, mort en odeur de sainteté

Les Zouaves Pontificaux ! Ces héros chrétiens qui se sont élancés au secours de l’Église romaine, menacée d’invasion par des Garibaldiens et des Piémontais ! Rien ne leur a manqué, dans cette lutte où la conjuration anti-chrétienne réussit à arracher à la papauté ses États pontificaux : La Moricière, le vainqueur africain venu mettre son épée au service de Pie IX ; les cinq frères de Charette, dont le nom servit de drapeau durant cette épopée de dix années ; le général de Pimodan, mort sur le champ de bataille de Castelfidardo, à la tête d’une poignée de héros combattant à 3 contre 10 ; et, parmi ces martyrs de la sainte cause, un saint : Guérin.
Séminariste nantais, Joseph-Louis Guérin, pendant ses grandes vacances de 1860, rejoint à Rome les volontaires Franco-Belges. Blessé mortellement à Castelfidardo, après sa mort, les miracles ont fleuri sur sa tombe, mais une tentative de béatification était alors politiquement incorrecte...
Cette biographie publiée en 1861 s’appuie sur la correspondance de Guérin, que l’abbé Allard a mise en valeur pour nous faire découvrir, sous une écorce très ordinaire, une âme d’exception. 
Réédition illustrée et augmentée. 
Préface de Laurent Gruaz, auteur d'une thèse de doctorat sur les officiers de Zouaves Pontificaux.

A partir de 15 ans.

Ref. A051  14x20 cm. 262 pages.

17 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire