Libellés

Henri de Mathuisieulx, L’Epopée des Zouaves Pontificaux

Par le traité de 1859, Napoléon III s’était engagé à soutenir le Piémont dans sa libération contre la Maison d’Autriche. Moyennant l’abandon à la France de la Savoie et du Comté de Nice, la Toscane, Venise, Parme et Modène, mais aussi la Romagne, territoire pontifical, étaient annexées par Victor-Emmanuel II, après des simulacres de plébiscites.
La Romagne une fois arrachée aux États pontificaux, la suite des spoliations n’était que trop prévisible.
― Non devo, non posso, non voglio ! s’écria le Saint-Père, souverain temporel des territoires légués par Pépin le Bref à l’Église.
Réédition illustrée, et augmentée de notes historiques.
Préface du colonel Armel de Charette.
60 p.  14x20 cm.  Réf. A020

25 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire